Soyez les bienvenus sur notre site de la paroisse Trinité Avesnières Cordeliers. Que ce site contribue à une plus grande communication entre nous et une belle unité dans la diversité de nos identités dans une communion des cœurs et l’union de prière.

            « Moi Paul, je vous exhorte donc à vous conduire d’une manière digne de votre vocation : ayez beaucoup d’humilité, de douceur et de patience, supportez-vous les uns les autres avec amour ; ayez soin de garder l’unité dans l’Esprit par le lien de la paix.  Comme votre vocation vous a tous appelés à une seule espérance, de même il y a un seul Corps et un seul Esprit. Il y a un seul Seigneur, une seule foi, un seul baptême, un seul Dieu et Père de tous, au-dessus de tous, par tous, et en tous.» ( Ep. 4, 1-6)

 

                                                                         dans l’esprit de service.

                                                            Vos prêtres et l’Equipe Pastorale.

 

 

Venez visiter notre belle Cathédrale,

en cliquant sur le bouton vert "rubrique vidéo".

 

 

 

 

Au cœur de la ville

 

 

Journal de la Paroisse

 

Trinité – Avesnières – Cordeliers

 

 

 

« N’ayez pas peur. »

 

      Cette phrase, bien sûr, nous fait penser aux premiers mots que prononça la Pape Jean Paul II au  moment de son élection. Le Pape, en fait, citait la phrase de Jésus réconfortant ses apôtres dans la tempête, (Mt. 28, 10 ou Mc. 16, 6). Aujourd’hui, cette phrase est toujours d’actualité et c’est Jésus qui nous la redit dans la tempête mondiale. En effet, un peu partout, une certaine peur circule. Il ne s’agit pas encore de panique, certes, mais une certaine crainte due aux événements.

Les médias nous annoncent en effet, mille choses déplaisantes, parfois même en appuyant indûment pour faire sensation. Le terrorisme fait rage un peu partout et des traces indélébiles  mettent nos pays dans la peur, craignant toujours des attentats. On nous fait redouter aussi les changements climatiques annoncés, aggravés, nous dit-on, par les émissions d’oxyde de carbone et autres effets de serre qui doivent être sérieux puisque même les Américains s’inquiètent de plus en plus.

Ces peurs nouvelles rejoignent nos peurs ancestrales que sont la peur de la maladie, la peur des accidents, la peur pour l’avenir des enfants, la peur de manquer du nécessaire, la peur de l’étranger, la peur de l’inconnu, la peur de l’A-venir, que sais-je encore.

Il n’est pas difficile, aujourd’hui, d’écrire de la littérature noire ni des romans catastrophe.

      Derrière toutes ces peurs, il y a la peur fondamentale que nous essayons toujours de camoufler, c’est la peur de la mort.

      Mes propos pour cet édito ne veulent pas accentuer vos peurs, loin de là, au contraire, si nous voulons les exorciser, il faut les regarder en face et en parler. Et en ce temps de vacances, où normalement nous avons plus de temps pour réfléchir, méditer penser, il serait bon de penser à notre avenir, mais sans y mettre de la peur. Pour cela, il faut se réfugier dans le Seigneur. Lui aussi a eu peur : son agonie, sa passion, la Croix, la mort. Il a pu affronter tous ces obstacles qu’il redoutait tant (« Père si c’est possible que ce calice s’éloigne de moi, mais que ta volonté soit faite ») (Mt. 26, 39) grâce à la confiance en Dieu son Père et à sa prière toute donnée et gratuite.  Sa prière de supplication lui a rendu la sérénité et il a pu affronter tous les obstacles. Il a été exaucé, Dieu l’a ressuscité dans un au-delà définitif de toute mort. Cela nous invite à l’espérance, la «  petite fille espérance » comme l’appelait Péguy. L’espérance n’est pas une fuite dans l’imaginaire ou l’illusion. Non, elle est enracinée dans la chair, dans l’épreuve. Elle ne nie pas le présent éprouvant, mais elle s’y révèle comme une attente et une protestation. Elle se nourrit de la promesse de Dieu et du mystère sans méconnaître le réel qui, parfois apparaît sans espoir. Elle se refuse à prendre parti de malheur et de l’anéantissement car elle croit en un temps où Dieu essuiera toutes larmes de nos yeux. Cette vertu est la vertu de la route par excellence qui s’enracine dans une profonde humilité. Je consens à n’être que ce que je suis. Je suis une créature, je ne suis pas Dieu. Je consens à me découvrir pauvre mais enveloppé par la sollicitude du Père et par son indicible mystère. Alors, ce qui me blesse ou m’écrase peut me devenir étrangement fraternel et il peut m’être donné de vivre la joie du oui, du « Fiat » de Marie.

     N’ayons pas peur, et profitons de ce temps de vacances pour réfléchir sur ces peurs qui peuvent nous gâcher la vie. Au contraire orientons nos regards vers Dieu en lui demandant humblement de nous guérir de nos peurs. Il faut prendre du temps pour prier, c’est nécessaire et vital. Tout au long de l’année, on regrette parfois du manque de temps pour nous retrouver avec Dieu ou adorer. Profitons de ce temps pour offrir gratuitement à Dieu le temps qu’il nous donne pour s’entretenir avec lui, et l’entretenir de ce qui nous préoccupe. Regardons aussi notre terre au milieu de nos voyages, de nos promenades, sentons-nous solidaires de cette planète et de tous ceux qui y habitent. Aussi la guérison de notre terre appelle la mise en commun des savoirs et des moyens et la promotion des valeurs que sont la solidarité et la coopération.

Que ce temps de Vacances vous apporte  sérénité,  paix et  joie !

 

 

P. Didier Thirault.

Prière pour l’unité.

 

Seigneur Jésus,  qui à la veille de mourir pour nous,

as prié pour que tous tes disciples  soient parfaitement un,

comme toi en ton Père,

et ton Père en toi,

Fais-nous ressentir douloureusement

l’infidélité de notre désunion.

Donne-nous la loyauté de reconnaître

et le courage de rejeter

ce qui se cache en nous d’indifférence,

de méfiance,

et même d’hostilité mutuelle.

Accorde-nous de nous rencontrer tous en toi,

afin que, de nos âmes et de nos lèvres,

monte incessamment ta prière

pour l’unité de tes fidèles, telle que tu la veux,

par les moyens que tu veux.

En toi, qui es la charité parfaite,

fais-nous trouver la voie

qui conduit à l’unité, dans l’obéissance à ton amour 

et à ta vérité.  Amen.

 

 

(cette prière pour l’unité est adaptée d’un texte

de l’abbé Paul Couturier)

(1881 – 1953), prêtre du diocèse de Lyon)

 

 

 

CATHÉDRALE

 

AVESNIÈRES

 

CORDELIERS

 

DIMANCHE

 

Messe : 11h00

 

Messe : 09h30

Messe en latin: 10h30

Messe diocésaine: 18h00

 

LUNDI

 

 

 

 

MARDI

 

 

Messe : 18h15

 

 

MERCREDI

 

 

Messe : 9h15

Chapelet : 18h00

Messe : 18h30

 

 

JEUDI

 

Confession:

17h30 - 18h10

Messe : 18h15

 

Messe : 09h00

 

VENDREDI

 

 

Messe : 09h15

messe : 18h30

Adoration/Confession :

19h00 – 19h30

 

1ER VENDREDI

 

 

Messe : 09h15

Messe : 18h30

Adoration/Confession :

17h30 – 18h30

et 19h00 – 19h30

 

SAMEDI

Messe : 09h00

Confession:

10h00 – 12h00

 

 

 

 

LA MESSE DU CHAPITRE : Il n’y aura pas de messe à 9h00 à la cathédrale, les mardis des mois de juillet et août. La messe du chapitre reprend le 5 septembre. 

 

LES HORAIRES DES PERMANENCES : Mardi, mercredi,  jeudi et vendredi de 10h00 à 12h00 et lundi, mardi et  mercredi de 15h30 à 17h30 à la maison diocésaine :

pour  contacter Tél : 02 43 53 08 66.

 

Mardi, jeudi et Samedi de 10h00 à 12h00 au presbytère d’Avesnières : pour contact Tél : 02 43 53 22 15.

 

Il n’y aura pas de permanence pour la paroisse à la maison du diocèse du  14 juillet au 15 août de même qu’il n’y aura pas de permanences pendant le mois d’août au presbytère d’Avesnières.  

 

QUÊTES PRESCRITES POUR LE MOIS DE JUILLET ET AOÛT 2017: Le 9 juillet (14ème dim ord) : Université catholique de l'ouest. Le 03 septembre (22ème dim ord) : Denier de Saint Pierre. Le 17 septembre (24ème dim ord) : Enseignement Catholique.

 

 

VENDREDI 8 SEPTEMBRE : Nativité de la Vierge Marie, Messe Solennelle à 18h30 aux Cordeliers.

 

 

  

 

 

LA MESSE DE RENTRÉE  AVEC LA BÉNÉDICTION DES CARTABLES aura lieu à la Cathédrale (sauf si travaux de chauffage) le 17 septembre à 11 heures pour toute notre paroisse suivie du verre de l’amitié. Soyons nombreux à partager ce temps d’amitié en ce début de Nouvelle Année Pastorale. (De ce fait, il n’y aura pas de messe à la Basilique d’Avesnières cependant la messe aux Cordeliers, à 18h00, est maintenue.) Nous comptons sur vous pour que,  ce jour là, nous vivions l’unité de la paroisse.

 

 

Demande importante.

  Nous avons parfois besoin d’aide pour de petits travaux : des déménagements de locaux, de nettoyage d’une pièce, du jardin. Nous ne savons pas toujours qui appeler ? Si vous avez un peu de temps, du courage, de la force, et des compétences, merci d’envoyer vos coordonnées au Presbytère de la Cathédrale, 10 place Hardy de Lévaré, Laval, sous le titre « travaux ponctuels. »

Au mois de Juin, ils ont reçu le baptême

 

Marco SCHMITT,

 

Louise SALMON,

Manon MEVEL,

 

Annabelle DUPONCHEL,

 

Lucas LEBIGOT,

 

Kéo GANDON-LEBLAY

 

Claire QUELIN,

 

Gabin BONSENS

 

 

Durant ce mois, ils se sont mariés

 

François PINSAC et Camille MARTIN du PUYTISON                Clément PROVOST et Marie FAVELIN, Samuel BOURDIN et Virginie BUTIER     Johan ALLENBACH et Angélique TRAVERS

 

 

 

Durant ce mois, ils ont rejoint la maison du Père

 

Mme Madeleine MARÉCHAL,

 

Mme Irène BOITTIN,

 

Mme Henriette DENUAULT,

 

Mme Josiane SWIERK,

 

Mme Geslot MAHOIN

 

 

 

Pour plus d’information diocésaine :

http: //www.diocese-laval.fr

 

 

 

 

Site paroissial :

http://paroisse-tac.jimdo.com

 

 

Presbytère

de la Cathédrale en travaux !

Contactez la Maison Diocésaine

10 rue d'Avesnières

tél : 02.43.53.08.66.